Le budget de la commune

Le budget de Neuville sur Brenne se compose des recettes et revenus suivants :

 

- les impôts locaux :

les dotations de l'état : à travers la DGF (Dotation Globale de Fonctionnement) l’état reverse à chaque commune une somme d’argent en fonction de différents critères.
- les revenus divers qui proviennent de la vente de certains services municipaux payants (Cantine scolaire, location foyer rural…)

 

- les emprunts auprès des banques, qui permettent de répartir le coût d’investissements importants sur plusieurs années.

 

Et des dépenses :

- les dépenses de fonctionnement qui servent à pourvoir aux besoins de la commune au quotidien : entretien des bâtiments, des routes, des rues, des trottoirs, salaires des employés municipaux, subventions aux associations, indemnités des élus, …

- les dépenses d'investissement qui sont décidées directement par le conseil municipal.

- les dépenses qui concernent le remboursement des dettes de la commune.

Les produits de fonctionnement :

- Pour l'année 2017, la baisse des ressources fiscales est essentiellement due à la réduction du nombre de contribuables (et non du nombre d'habitants) et de la taxe professionnelle reversée par la communauté de communes.

- Concernant les ventes et autres produits courants non financiers, l'augmentation est due au transfert de 45000€ du budget de l’eau sur celui de la commune. Ce transfert a permis de financer le terrain multisports sans recourir à l'emprunt et donc sans charges supplémentaires pour l'avenir.

Les charges de fonctionnement :

- L'augmentation des charges de personnel résulte du remplacement d'un agent en congés de maternité et annuels, ainsi qu'à une modification du régime indemnitaire statutaire légal des agents territoriaux.

- Les charges de gestion courante ont fortement diminué grâce au transfert de la charge du transport scolaire à la communauté de communes mais aussi grâce à l'effort de 3 adjoints qui ont renoncé à leur indemnité mensuelle, permettant ainsi de réaliser une économie loin d’être négligeable.

Evolution de la CAF brute :

La capacité d'autofinancement (CAF) matérialisée en jaune représente l'excédent résultant du fonctionnement utilisable pour financer les opérations d'investissement (remboursements de dettes, dépenses d'équipement...).

Elle est calculée par différence entre les produits réels matérialisés en bleu (hors produits de cession d'immobilisation) et les charges réelles matérialisées en rouge (hors valeur comptable des immobilisations cédées) de fonctionnement.

La CAF brute est en priorité affectée au remboursement des dettes en capital.

Le pic de 2015 s'explique par un reversement exceptionnel du budget assainissement pour venir équilibrer le budget communal.

L'endettement :

Ne sont pas inclus, les emprunts des services de l'eau et assainissement  qui s’auto financent et qui figurent sur les budgets annexes.

- l'endettement diminue car des emprunts ont été remboursés et aucun autre contracté. La commune a toujours 2 emprunts en cours depuis 2005 et 2008 qui prendront fin respectivement en 2025 et 2028. Le capital restant du au 31/12/17 est de 299 000€, ce qui représente un endettement par habitant de 332€.

- Par conséquent, le ratio d’endettement est en baisse du fait d'une diminution de l'endettement de la commune par habitant.

- la municipalité, soutenue par  le bénévolat de quelques citoyens et des élus soucieux de redresser le budget communal, contribue à une augmentation de l'autofinancement tout en allégeant la charge de la dette.

Commentaires :

Sylvain LAUNOIS,

 3ème adjoint.